Life

Quitter la ville pour vivre à l’horaire des marées

Cet article est réalisé en partenariat avec Ocean Clock, créateurs d’horloge des marées. Les opinions sont les miennes.

Projeter de changer de logement, de ville et même d’environnement est toujours une transition qui a un goût d’aventure dans une vie.

L’année dernière, après plus de 10 ans de vie citadine, ma petite famille et moi avons quitté notre appartement à Nantes pour nous installer dans une maison sur la côte Loire-Atlantique. Tout est né d’une envie folle de ralentir ce rythme de vie effréné qui ne nous correspondait plus.

Et surtout, de vivre au rythme de la mer.

Ce qui a changé dans notre mode de vie

Au-delà d’être passé d’un appartement de 63m2 à une maison de 96m2, ce qui est déjà un changement conséquent en soi, notre quotidien est plus simple et apaisant. Le temps est devenu notre richesse. Nous ne sommes plus coincés par les embouteillages dès que nous voulons sortir. C’est désormais au temps qu’il fait dehors que nous adaptons nos activités, et non plus au temps que nous allons mettre pour nous y rendre. Nous avons également plus de temps pour notre famille. C’était l’un des critères les plus importants. Pour cela nous ne sommes pas une exception, car je pense que c’est le cas de beaucoup de jeunes parents.

Vivre au bord de la mer était aussi un mode de vie que je voulais faire connaître à ma petite famille, ayant moi-même déjà habité sur la côte Atlantique lors de mes études. Je ne pourrais pas vous expliquer ce sentiment de contentement qu’apporte de vivre près de l’océan. Les changements constants du paysage en balade que ce soient les couleurs, la luminosité, la végétation ou les marées, me fascinent toujours autant.

Ici, nous nous sentons plus proche de la nature et j’ai vraiment l’impression de déconnecter.

Et dans ma déco ?

Ce qui rythme aujourd’hui le plus notre vie, ce sont les horaires des marées. Bien sûr il y a les horaires imposées par un enfant et nos jobs respectifs, mais nous avons mis un point d’honneur à aller prendre l’air sur la plage le plus fréquemment possible, et par tous les temps. C’est donc devenu essentiel dans notre quotidien, et cela se retrouve dans notre intérieur.

Fun fact : je déteste avoir un rappel du temps qui passe via les horloges en décoration murale – je vous défie de trouver une photo de mon intérieur avec une horloge décorative au mur. Mais j’ai adopté avec bonheur l’horloge des marées imaginée et fabriquée par Ocean Clock, créateurs français basés à Hossegor en France.

Qu’est-ce qu’une horloge des marées ?

Dans l’idée de changer de vie, plutôt que de regarder nos portables pour connaître les heures des marées, nous avons opté pour cette horloge. Son design moderne a été pensé par des passionnés qui aiment tout autant vivre au bord de la mer que nous.

L’avantage de cette horloge est qu’en un coup d’oeil vous pouvez voir si la marée descend (partie droite) ou monte (partie gauche) et le temps qu’il reste avant la prochaine marée. Pratique pour savoir comment s’équiper avant de partir se balader (baignade ou pêche à pied ?) !

Elle existe en différents coloris pour s’adapter à votre intérieur. J’ai choisi le modèle Algae. L’aiguille est personnalisable. Vous pouvez donc y inscrire le nom de votre ville, votre plage préférée, ou d’un lieu qui vous a marqué (Byron Bay pour nous).

Enfin, elle est entièrement fabriquée à Hossegor et assemblée à la main, c’est donc un véritable produit artisanal français.

Si, il y a plus de 10 ans, je me sentais comme un poisson dans l’eau en ville, cet environnement ne correspond plus à cette saison de ma vie. Je pourrais vous dire qu’avoir tout à portée de main me manque. Mais j’apprécie finalement de ne plus être sur-sollicitée en permanence. Je n’ai plus l’impression d’être en train de passer à côté de quelque chose à faire / voir.

En déménageant près de la mer, nous avons trouvé du temps précieux pour notre vie de famille. Nous vivons au rythme de la marée, et nous apprécions simplement cette “Slow Life” que nous avons choisie.

Cette réalisation vous a plu ? J’en ai d’autres pour vous :

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Répondre